Oloronais, l’orage menace au-dessus de ta tête ? Invoque Saint-Grat ! (chronique clin d’œil du dimanche)

Un article qui se veut un lien un rien malicieux entre le passé et le présent

Oloronblog

Saint-Grat StatueOn connaissait déjà les livres de la collection« 3 minutes pour comprendre… » (… les 50 plus grandes théories de la physique quantique ; … les 50 plus grands principes et styles en architecture ; … 50 notions essentielles sur le whisky ; etc.). Un peu sur le même principe, le service Patrimoine de la ville nous propose en ce moment « 30 minutes chrono pour découvrir… la cathédrale Sainte-Marie ». Un cycle de 4 visites rapides d’une demi-heure chacune, à deux ou trois semaines d’intervalle, pour nous donner un aperçu de la richesse à la fois architecturale, culturelle et historique de l’un des plus beaux monuments de notre cité (j’écris « l’un des plus beaux » pour ne pas vexer l’église Sainte-Croix !).

Voir l’article original 248 mots de plus

Photo de classe autour de 1935 (chronique « avis de recherche à destination des Oloronais de longue date »)

Oloronblog

Après une fin de semaine relativement animée (cf La République de samedi ainsi que les échanges vigoureux de commentaires – même s’ils nous éloignent quelque peu d’Oloron -entre lectrice et lecteurs d’Oloronblog à propos de Notre-Dame des Landes et, dans un autre domaine, à propos des migrants), reprise en douceur en ce lundi matin.

Voir l’article original 128 mots de plus

« Chiens maudits » : les « Souvenirs d’un rescapé des bagnes hitlérien » du général oloronais Georges Loustaunau-Lacau (chronique « texte intégral »)

Oloronblog

Couverture Chiens MauditsLa 203ème promotion (2016-2019) de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr a été baptisée le 22 juillet 2017 « Général Loustaunau-Lacau. ». Ce samedi, des élèves du IIème Bataillon de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr étaient à Oloron pour participer à une cérémonie en l’honneur du parrain de leur promotion. À Oloron, car s’il était né à Pau et y avait fait ses études, Georges Loustaunau-Lacau a, après la Première guerre mondiale, épousé une oloronaise et est revenu ensuite régulièrement dans notre cité, où il est d’ailleurs inhumé.

Voir l’article original 272 mots de plus

L’école des sourds-muets de la rue Palassou (1880-1901)

Retour de Retr'Oloron qui était resté silencieux depuis le mois d'août . Avec un article que j'ai écrit grâce au concours des sources citées en fin de billet, et qui a paru dans Le Notre-Dame, le journal de l'association "Le Patro de Notre-Dame". Entre 1880 et 1901, une école des sourds-muets a existé à la … Lire la suite L’école des sourds-muets de la rue Palassou (1880-1901)

Marcel-Paul Combellas, peintre de l’École de Paris et Oloronais d’adoption

Voilà un article qui a aussi bien sa place sur Retr’Oloron que sur Oloronblog

Oloronblog

Considérations générales

AutoportraitAutoportrait

Il y aurait sans nul doute matière à créer un blog entièrement dédié à toutes ces Oloronaises, à tous ces Oloronais qui, avec plus ou moins de fortune, se sont illustrés ou s’illustrent encore dans le domaine artistique : peintres, musiciens, écrivains, plasticiens etc. Tel n’est pas l’objectif d’Oloronblog ou de Retr’Oloron. Pour autant, une incursion de temps en temps dans ce monde qui ne m’est pas familier n’est pas pour me déplaire.

Voir l’article original 812 mots de plus

Pourquoi Retr’Oloron ?

Il y a quelques jours, un lecteur d’Oloronblog m’a remis une collection presque complète (1913-1931) du « Messager de Sainte-Croix », le journal paroissial de La Haüt. Indépendamment des causeries religieuses, c’est une mine d’informations sur le quartier. Si l’on y ajoute tout ce que l’on peut trouver sur des sites internet, à la médiathèque ou… dans … Lire la suite Pourquoi Retr’Oloron ?