Comment visionner des actualités filmées à Oloron entre 1912 et 1915


(Ce billet a été publié sur Oloronblog le 5 novembre 2016)

Gérard Saint-Amans, un lecteur d’Oloronblog, a déniché un site Internet sur lequel nous pouvons visionner plusieurs petits films réalisés entre 1912 et 1915, films retraçant des évènements marquants de la vie oloronaise à cette époque (lien en fin d’article).

Peut-être ignoriez-vous comme moi jusqu’à aujourd’hui l’existence du projet Mémoire filmique Méditerranée-Pyrénées. Bâti par la Cinémathèque de Toulouse, l’Institut Jean Vigo, la Filmoteca de Catalunya et un organisme culturel de Majorque, ce projet s’est donné pour but « de (re)trouver les films que les particuliers, entreprises et/ou associations ont encore en leur possession… ». « Les films ainsi retrouvés, grâce à un travail de communication… sont  minutieusement nettoyés, réparés et, dans certains cas, numérisés ».

Les films sont alors mis en ligne. Chacun est accompagné d’une fiche de présentation précisant notamment son auteur/réalisateur, sa date de réalisation, sa durée, les thèmes qu’il aborde (économie, vie quotidienne, traditions, sport etc.). Une notice de quelques lignes décrit le contenu du film.

Sept films de cette base de données concernent Oloron. D’une durée de 2 à 5 minutes, ils proviennent probablement de ces actualités qui étaient projetées autrefois au cinéma en première partie de séance, avant le grand film, un pianiste accompagnant de ses improvisations ces images forcément muettes.

  • Des danses espagnoles aux fêtes de la gare en 1912
  • La Fête de la gymnastique et le défilé des patronages en 1915
  • La sortie des ateliers Bedat, Laulhère et Çarçabal en 1912
  • La procession de la Fête Dieu en 1912
  • La Fête scolaire au Jardin public en 1913
  • Le contrôle de ravitaillement du Tour de France cycliste en 1912 – 1914
  • Les obsèques du lieutenant aviateur Adam Gironne (aucun lien de parenté avec l’auteur du présent billet)

Pour les trouver, rien de plus simple : il suffit de cliquer sur le présent lien. Encore merci à Gérard Saint-Amans de nous donner ainsi l’occasion, grâce à son information, de tourner une page de la vie de notre cité, page qui tend à prouver qu’Oloron était déjà une ville active, dynamique et pleine d’animation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s